Comment fonctionne le plan d’épargne retraite PER ?

Le Plan d’Épargne Retraite (PER) constitue une approche cruciale pour anticiper et préparer financièrement la retraite. Conçu pour offrir aux individus une structure d’épargne efficace, le PER présente un mécanisme complexe, mais essentiel. Ce dispositif repose sur le principe de l’accumulation d’économies au fil du temps, avec des avantages fiscaux spécifiques. En essence, le PER combine la flexibilité des anciens dispositifs d’épargne retraite, tels que le PERP et le Madelin, en offrant aux souscripteurs la possibilité de moduler leurs versements. Afin de comprendre pleinement le fonctionnement du PER, il est impératif d’explorer ses différents volets, tels que les modalités de cotisation et les avantages fiscaux qui font de ce plan un outil stratégique pour assurer une retraite financièrement stable.

Qu’est-ce que le PER ?

En mai 2019, le Parlement français a adopté la loi PACTE, axée sur la croissance et la transformation des entreprises. Pour plus de détails, cet article vous servira de guide. Cette loi englobe un volet important dédié à la réforme de l’épargne retraite. Élaborée en collaboration avec l’ensemble des acteurs du marché de la retraite, tels que les mutuelles, assurances, banques et fonds de retraite, cette initiative a donné naissance au Plan d’Épargne Retraite (PER). Ce dernier résulte d’un dialogue concerté qui a permis de définir plusieurs aspects visant à renforcer l’attrait de ce système d’épargne retraite. Parmi ces points figurent la généralisation de la sortie en capital, la portabilité des capitaux en fonction des évolutions professionnelles, ainsi que l’option de gestion pilotée proposée en tant que choix par défaut.

En parallèle : Le Musée National Marc Chagall Nice : tout l’essentiel à savoir

Quelle est la stratégie adéquate pour gérer son PER ?

Afin d’offrir à chaque épargnant une approche personnalisée de la gestion de son Plan d’Épargne Retraite, le Gouvernement a choisi d’intégrer la gestion pilotée en tant qu’option de base. Le gestionnaire responsable du PER collabore étroitement avec l’épargnant pour définir initialement son profil de risque, classifié comme prudent, équilibré ou dynamique. En conséquence, les versements sont orientés vers les supports appropriés, avec une réduction progressive des risques à mesure que l’épargnant approche de l’âge de la retraite. Cette approche décharge l’épargnant de la nécessité de s’occuper activement de son PER, laissant le gestionnaire piloter le plan de manière autonome tout au long de sa durée.

D’un autre côté, si l’épargnant souhaite exercer un contrôle sur les investissements effectués, il conserve la possibilité de sélectionner l’option de gestion libre. Ainsi, il peut suggérer, le cas échéant, des placements spécifiques à son conseiller en gestion de patrimoine auprès duquel il a souscrit son Plan d’Épargne Retraite. Que ce soit en gestion pilotée ou en gestion libre, ces deux options restent interchangeables tout au long de la durée de vie du PER de l’épargnant. D’un autre côté, en optant pour la gestion libre, l’épargnant peut influencer ses placements en suggérant des choix à son conseiller.

A découvrir également : Les différents types d’investissement en immobilier fractionné