Que faut-il savoir sur le cool jazz ?

Le cool-jazz est un genre musical porté à la connaissance des mélomanes par Miles Davis dans les années 50. Toutefois, ce genre musical est loin d’être aussi bien connu que le jazz traditionnel. Que doit-on savoir à propos de ce style musical ?

Un genre musical qui se démarque du jazz classique

Le jazz classique est confondu à tort au cool-jazz par certains mélomanes bien qu’il existe des détails permettant de faire des distinctions. En effet, ces détails sont multiples, mais aussi simples. Comme premier détail, le cool-jazz et le jazz classique n’ont pas les mêmes origines ni les mêmes précurseurs. Un deuxième détail réside dans la façon dont la musique est libellée.

Avez-vous vu cela : Quels sont les avantages des déclarations fiscales en ligne pour une SCI ou une LMNP ?

 Le cool-jazz est une musique plus douce et mieux accessible. L’accent est également moins mis sur les phrases tandis que la mélodie est bien présente dans le cool-jazz. C’est tout le contraire du jazz traditionnel.

Un style dérivant du jazz traditionnel ou non !

L’origine du cool-jazz est encore discutée à ce jour par les mélomanes. Si le jazz traditionnel n’est plus à présenter, le cool-jazz quant à lui n’a pas la même renommée. Pourtant, il s’agit d’un style musical très écouté. Il existe une catégorie de gens qui soutient que le cool-jazz est issu du jazz classique tel qu’on le connaît.

Dans le meme genre : Pourquoi suivre une formation en investissement immobilier ?

 Une autre catégorie de personnes n’est pas du même avis dans la mesure où le cool-jazz présenterait trop de différences avec la musique originelle dont elle est censée provenir. D’une façon ou d’une autre, les deux vagues d’idées peuvent être justifiées selon la façon dont on aborde le sujet.

Une musique antérieure à l’année de création qu’on lui connaît

Selon les archives, le cool-jazz a été créé par Miles Davis en 1950 à travers son album « Birth of cool ». Cependant, dans les années 20, on retrouvait des traces de cool-jazz dans les œuvres du cornettiste américain Bix Beiderbecke. C’est également le cas chez saxophoniste et chef d’orchestre américain Frankie Trumbauer.

 Quand on consulte également les œuvres de Lester Young dans les années 30, on découvre également des traces du cool-jazz. Miles Davis est donc celui qui a vulgarisé le cool-jazz. Il lui aura également donné la dimension et la nomenclature qu’on lui connaît à l’heure actuelle.

Une musique impactant le système nerveux

Aussi invraisemblable que cela que cela puisse paraître, le cool-jazz procure des bienfaits aux auditeurs. Généralement, la structure des musiques mélodieuses peut induire des états émotionnels chez ceux qui les écoutent. Une telle musique peut libérer de la dopamine dans le cerveau, une hormone responsable du plaisir. 

L’écoute du cool-jazz peut également améliorer la qualité du sommeil. Sa douceur calme les nerfs ce qui détendra l’auditeur. Dans la mesure où il existe une panoplie d’albums de cool-jazz, les auditeurs peuvent se détendre en écoutant les œuvres de leurs artistes préférés. Le jazz traditionnel est quant à lui mieux indiqué pour avoir un regain d’énergie ou pour se galvaniser. 

Pour finir, l’année de création du cool-jazz, son action sur le cerveau, la façon dont il est perçu, etc., sont autant de détails qu’il faut connaître en tant que fin mélomane.